Nos nouvelles gourmandes

Goûtez l'Abitibi-Témiscamingue

William Pack : cycliste, cueilleur, maraîcher et businessman!

Notre région compte de nombreux maraîchers et agrotransformateurs qui rendent notre Abitibi-Témiscamingue savoureuse! Dans le but de les mettre en valeur, l’équipe de Goûtez AT vous propose une série de portraits permettant de mieux connaître leur histoire...

Par Émélie Rivard-Boudreau

William Pack a 16 ans. Pourtant, cela fait déjà 4 ans que le jeune Amossois est dans le domaine des affaires. Son entreprise, Le Pack de Saveurs, se démarque par la vente de produits forestiers comestibles, la transformation de pommettes mal aimées et nouvellement cette année, par la production de citrouilles. Avec une vie d’athlète occupée, heureusement que maman n’est pas très loin pour donner un coup de main!


Qu’est-ce que Le Pack de Saveurs?

William : Le Pack de Saveurs c’est de la cueillette de produits forestiers. On fait aussi de la gelée avec des pommettes qui n’ont pas été ramassées dans la ville d’Amos.

Les gens aiment beaucoup nos champignons sauvages. Je cueille de la chanterelle, du champignon-crabe et du matsutake. Il y a beaucoup de restaurants chics de Montréal et Québec qui nous font des commandes.

Comme nouveauté cette année, je cultive des citrouilles. Notre but c’est de faire des grosses citrouilles, comme celles qu’on voit à l’épicerie.

Annie Desrochers : On vend aussi des pousses d’épinette et des pousses de sapin. On vient d’ailleurs d’en vendre une grosse commande avec des cœurs de quenouilles chez Boulay, Bistro Boréal, à Québec. Je dis « on » mais c’est William qui est propriétaire. Moi, je l’aide !


Parlez-nous un peu de vous…

William : J’ai 16 ans, je termine mon secondaire 4 en juin 2021 et je fais partie de la concentration sport-études. À travers de ça, je m’occupe de mon entreprise.

Annie Desrochers : On a commencé à vendre nos produits à la Route du Terroir de La Motte et ensuite au marché public. Au début, c’était une façon de financer les vélos et les compétitions de William parce que ça coûte cher. Maintenant, Le Pack de Saveurs grossit un peu chaque année.


Pourquoi as-tu choisi de lancer ton entreprise agroalimentaire?

William : La première année, c’était une idée un peu folle. J’ai dit : «Maman, je voudrais acheter une roulotte, est-ce que je peux acheter 350 poussins? ». J’avais 12 ans. J’ai vendu mes 350 poussins et je me suis acheté ma tente-roulotte. C’est parti comme ça et j’ai embarqué ma mère dans mon projet.

Annie Desrochers : William, c’est un entrepreneur dans l’âme. Je le vois dans sa façon d’agir, il est tout le temps en train de développer des projets. Cette année, il voulait faire des citrouilles… on n’en a pas fait 10, on en a fait 1000! J’aime ça autant que lui. C’est une activité qu’on peut faire en famille.


Quelle est votre plus grande fierté?

William : De réussir et de surprendre le monde. L’an passé, c’était la première année d’existence du gin Bravo Charlie, de Alpha-Tango à Val-d’Or. Ils avaient demandé à des cueilleurs de ramasser de la quenouille et ils n’étaient pas capables de remplir le contrat au complet donc j’en ai fait la moitié. J’ai surpris beaucoup de monde. Peu de gens savent que la quenouille se mange ou peut être utilisée pour l’alcool. On a cueilli 140 kilos en trois jours.

Annie Desrochers : Les gens de la région connaissent peu la valeur de ce qu’on a chez nous. Ça me fascine de voir qu’il y a une grosse demande pour ces produits-là alors qu’ici, on ne les récolte pas, on ne les consomme pas et on ne fait rien avec. Même les pommettes en ville. Je trouve ça dommage qu’on les laisse pourrir sur l’arbre. Nous on les cueille, ça évite du gaspillage. Chaque année on remplit un congélateur.


Que représente l’Abitibi-Témiscamingue pour vous?

William : L’Abitibi, c’est quasiment un carré de sable avec des options à l’infini. Tu peux faire ce que tu veux !


Quel est votre produit chouchou?

William : Je les aime tous! Si je le fais, c’est parce que je l’aime. Mais je trouve que la quenouille c’est la plus satisfaisante à ramasser et à préparer. C’est volumineux quand même. Je remplis la remorque du quatre-roues, j’emmène ça à la maison, après, on taille tout. C’est le fun à faire.

Annie Desrochers : Les produits de la forêt, plus particulièrement les champignons et les bleuets.


Avez-vous un produit coup de cœur d’un ou d’autres producteurs de la région?

William : J’aime beaucoup Boréalait. Je trouve que leur fromage est vraiment bon et leur lait au chocolat aussi. D’ailleurs, je suis allé travailler pour eux aussi. J’ai fait les foins avec eux l’été passé et je suis censé y retourner encore cet été. C’est aussi eux qui m’ont emmené du fumier pour mes citrouilles.

Annie Desrochers : Moi, ce sont les légumes frais. Avoir des fruits et des légumes frais en Abitibi, c’est vraiment précieux. Il faut encourager ça. La différence de goût, c’est le jour et la nuit !


Parlez-nous de ce qu’apporte le projet Goûtez AT pour votre entreprise

William : Ça apporte une clientèle qui, autrement, n’achèterait probablement pas de mes produits.

Annie Desrochers : Ça augmente la clientèle. C’est une très belle initiative et on a vu le résultat lors du dernier marché de Noël. On a fait beaucoup plus de vente grâce à Goutez AT.


Une journée typique et une saison dans la vie de William et Annie…

William : Une bonne journée de travail, je me lève à 7 h et je fais entre une heure et une heure et demie de vélo si je suis capable. Vers 9 h-10 h, je vais au champ travailler un peu, on dîne, et on travaille jusqu’à la noirceur.

En juin, c’est le début des courses de vélo, c’est la période des examens, c’est le début de la quenouille et la préparation des marchés publics. J’ai quasiment trois choses à temps plein en même temps.

Cette année on a semé des citrouilles au mois d’avril et actuellement (on est en juin) on est dans le transport au champ. La cueillette, ce sera plus au mois d’août quand les fruits seront prêts.

Annie Desrochers : Pour ma part, je pars travailler [à l’UQAT] dans la journée et on transforme le soir. Et la fin de semaine, on cueille !


+++

Cette série de portraits est une présentation de Goûtez AT, la destination agro-gourmande de l’Abitibi-Témiscamingue et vise à mettre les producteurs d’ici en lumière!