Chargement...
Accéder au contenu
Notre section boutique réouvrira le mardi 13 juin 2023!

Blogue et articles

Pour des nouvelles gourmandes

La passion selon Élyse de la confiserie des collines

Avoir la dent sucrée peut mener à de belles aventures! C’est le cas d’Élyse Ouellet qui depuis 2018 opère la Confiserie des collines à Rouyn-Noranda. Découvrez son univers fait de sucres d’orge, de suçons et de bonbons multicolores!

Comment l’aventure de la Confiserie des collines a-t-elle débutée?

Ça fait une douzaine d’années que j’ai débuté dans la confiserie, mais officiellement, ça fait 4 ans. Et depuis janvier 2022, la confiserie m’occupe à temps plein. Pendant une dizaine d’années, je faisais du savon et à un moment donné, j’ai eu le déclic. J’ai délaissé tranquillement la savonnerie pour me consacrer à la confiserie. La pandémie a fait en sorte que les gens se sont davantage tournés vers les produits régionaux et mon chiffre d’affaires a doublé. Cette année, je devrais pouvoir en vivre. C’est en fait mon année test!

Quelle gamme de produits proposez-vous?
J’offre des bonbons artisanaux, fait 100 % à la main : des bonbons durs, des suçons, des sucres d’orge, des jujubes et du popcorn avec un coulis de sucre d’orge dessus. C’est fait à partir de sucre blanc raffiné. J’ai bien essayé avec le sucre bio mais les consistances du sucre non raffiné ou le sucre de canne sont différentes. C’est pour cela que j’utilise le sucre de betteraves.

Comment se distingue votre entreprise des autres agro-transformateurs de la région?
Je suis la seule dans le domaine des bonbons. Il y a des chocolatières mais au niveau de la confiserie, à ma connaissance, je suis la seule.

Comment est née votre passion pour la confiserie?
Alors que j’avais environ 18 ans, je suis allée à Montréal avec ma mère et j’ai assisté à de la confection de confiseries « live », devant moi. J’ai trouvé ça fascinant! La confiserie m’est toujours restée en tête et il y a une douzaine d’années, pour le plaisir, j’ai commencé à faire des sucres d’orge et à en vendre un petit peu. Une amie m’a demandé d’en faire une grosse quantité pour faire du financement pour un « shower », et à partir de là, j’ai commencé à en faire de plus en plus. Lorsque mon conjoint et moi avons acheté notre maison, on a vu qu’il y avait une pièce que l’on pouvait transformer en 2e cuisine et c’est là que je me suis dit « GO! Je me lance, parce que là, je vais avoir l’espace pour le faire. »

Pouvez-vous nous décrire votre parcours?

Il n’y a pas vraiment de cours qui existent au Québec ou au Canada pour apprendre la confiserie. J’ai regardé des vidéos, j’ai mélangé des recettes pour essayer de trouver la bonne. C’est beaucoup d’essais et d’erreurs pour trouver les bonnes textures et les façons pour que ça se conserve longtemps. Dans les marchés publics, j’offrais deux sortes de bonbons à goûter, en demandant aux gens de me dire lequel était leur préféré. J’ai fait goûter beaucoup autour de moi. C’est comme ça que j’ai monté mes gammes tranquillement.

Au fur et à mesure que je faisais des sucres d’orge, j’apprenais. Au fil du temps, ça été comme un engrenage, une passion qui s’est développée. Le soir, avant de me coucher, je fais des recherches sur tout ce qui est confiserie et bonbons. J’ai toujours été une maniaque de bonbons.

Quel est le produit dont vous êtes le plus fière?
Mes bonbons durs parce que c’est ce qui est le plus compliqué à apprendre et le plus difficile à faire.

Votre produit préféré?
Mon popcorn parce que ce n’est pas un popcorn comme on en trouve partout. Il est au coulis de sucre d’orge et j’aime bien aussi celui à la barbe à papa ou au caramel salé.

Avez-vous un coup de cœur pour un autre produit régional?
Les kombuchas d’Ékorce Kombucha! La première fois qu’on en boit, ça peut paraître bizarre, mais dès qu’on termine la canette, qu’on en reprend une autre, on se rend compte à quel point c’est bon! Il faut découvrir leur gamme de produits, il y a plein de saveurs!

 

Les produits de la Confiserie des collines sont disponibles dans les endroits suivants:

La fromagerie Fromabitibi à Macamic
Boréalait à St-Félix-de-Dalquier | Station Gourmande à Amos
Bocal à bonbons| La Barbak | Savonnerie Bon Bain | Maison Dumulon* | Marché du fermier* de Rouyn-Noranda
Fromagerie Le Fromage au village de Lorrainville* |  Verger des Tourterelles à Duhamel*

Les suçons sont aussi distribués à travers le Québec par Aliments Snack et l’été, il est possible de voir Élyse dans les marchés publics de la région.

(*en période estivale seulement)

Partager

En vedette dans cet article

Encore plus de découvertes grâce à notre infolettre !

Pour recevoir des nouvelles gourmandes, des recettes exclusives, pour découvrir l’histoire de nos producteurs régionaux et plus encore, inscrivez-vous à notre infolettre. Contenu de bon goût, assuré!

Avant de commencer vos emplettes…

Pour effectuer un achat, sélectionnez la ville où vous irez récupérer votre commande. Une fois choisie, les produits disponibles dans cette ville s’afficheront. Vous pourrez récupérer votre commande le jour de votre marché public, au kiosque Goûtez AT qui s’y trouve!